Source: Externe

 

Un froid matin brumeux sur Ocean Beach à San Francisco. Emma sautille sur le sable. Abby surveille la fillette de son compagnon qui court devant elle. Elle détourne un instant le regard, son oeil de photographe professionnelle a repéré quelque chose... Lorsque Abby se retourne à nouveau, la fillette a disparu.

Noyée ? Enlevée ? Perdue ? En l'absence de demande de rançon et faute d'indices matériels, la police clôt l'enquête.

Jake, le père, s'enferme dans le chagrin et s'éloigne d'Abby. Elle seule continue de croire qu'Emma est vivante. Sa quête de l'enfant sera sa rédemption.

Se rappeler, à tout prix : la plage, la vague, le parking, le van, le phoque échoué. Torturant sa mémoire, Emma traque l'indice majeur, l'instant fatal, la première minute de l'année brouillard...


Frise

 

Trouvé totalement par hasard, le résumé m'inspirait bien.

 

La plume de Michelle Richmond est fluide et agréable.

Les chapitres sont assez courts, une dizaine de pages environ. Cependant, le milieu du roman peut sembler longuet : le récit s'étire sur une année, d'où le titre mais, à un moment, le lecteur a envie d'abandonner la recherche d'Emma comme finit par le faire son propre père et la police. Abby est la seule à encore y croire et à s'obstiner et on a parfois envie de lui dire de lâcher l'affaire.

 

Mis à part ce petit problème, les personnages sont intéressants. Ils ont une vie ordinaire qui va basculer en quelques secondes.

Abby va devoir apprendre à vivre avec ce sentiment de culpabilité tandis que Jake, sans l'avouer directement, la tient pour responsable et prend petit à petit de la distance.

 

Le thème de la disparition d'un enfant est assez souvent abordé, que ce soit dans les romans policiers ou dans la littérature contemporaine. L'auteure arrive tout de même à donner un coté original à son histoire grâce aux thèmes de la mémoire et de la photographie. Le parallèle entre le fonctionnement du cerveau et la signification des photos souvenirs est très bien mené et permet de passer outre quelques petits ralentissements.

Le suspense n'est pas le point fort du roman mais le lecteur est tenu en haleine concernant la disparition d'Emma, à se demander si elle est encore vivante ou non.

Le dénouement est par contre un peu tiré par les cheveux à mon sens. Le hasard fait bien les choses comme on dit mais le concours de circonstances ici est un peu gros... Malgré tout, l'auteure nous donne des explications complètes et cohérentes ainsi qu'un avenir plutôt surprenant à Abby.

 

En bref, ce roman est une bonne lecture. L'année brouillard porte bien son nom même si certaines longueurs n'étaient pas forcément nécessaires. Le petit manque de crédibilité du final est pardonné grâce à l'approche très intéressante du sujet des souvenirs en général.

 

Frise

 

Ce roman fait partie de ma PAL de 2013.

Source: Externe

Il me permet de participer au challenge gourmand, les gâteaux : «Je le file jusqu'à Ghirardelli Square, dans un bar, où il commande un café et une tranche de gâteau au citron.»

Source: Externe

au challenge Lire sous la contrainte : Déterminant, article défini.

Source: Externe

au challenge Une lettre pour un auteur, mois de Janvier : R.

Source: Externe

au challenge ABC 2017, lettre R.

Source: Externe

et au challenge Des gages ta PAL ! #7, pour la catégorie «Un livre qui évoque la mer»

Source: Externe

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteure

 

Où trouver ce titre ?

 

Source: Externe

 

 

 

----

 

drame

 

litt