Source: Externe

 

Ils sont douze à participer à un challenge de survie en pleine nature sauvage, dans un coin reculé de la côte est des États-Unis. Tous ont été prévenus : ils seront mis à l’épreuve jusqu’aux limites du supportable. La faim, la solitude, l’épuisement physique et psychologique… Mais au fur et à mesure que Zoo, l’une des candidates, avance dans son périple, le doute s’insinue dans son esprit. Ces villages déserts, ces pièges de plus en plus vicieux, ces accessoires d’un réalisme déroutant : s’agit-il vraiment d’une mise en scène parfaite ? Que se passe-t-il loin du regard des caméras ? Découvrir la vérité ne sera que le début du défi qui attend Zoo…

 

Frise

 

Quand le factive a plus de poids que le réel, où se situe la vérité ?

 

L'allusion à Koh Lanta m'a tout de suite tenté. J'avais vu quelques avis négatifs, je partais donc sans aucune attente particulière.

 

Comme à chaque fois, l'alternance passé-présent marche bien. On découvre en parallèle les premiers jours de l'aventure avec les douze candidats et le périple de Zoo lorsqu'elle se retrouve livrée à elle-même. Quelques passages reprenant des commentaires d'internautes permettent au lecteur d'avoir une vision extérieure de l'expérience.

La lecture est fluide et les transitions compréhensibles.

 

Qui dit challenge avec douze participants, dit forcément beaucoup de personnages à découvrir et à mémoriser. Effectivement, il est un peu compliqué d'avoir une vue d'ensemble au départ, d'autant plus que le premier chapitre sur le groupe énumère les personnages et le contenu de leurs sacs à dos... Cependant, certains noms et personnalités sortent du lot et occupent une place centrale dans le déroulement de l'émission de télé-réalité.

Zoo est bien entendu désignée comme l'héroïne et le côté psychologique développé dans ses chapitres dédiées m'a beaucoup intéressé.

 

L'intrigue est intéressante : elle mêle instinct de survie, dessous de la télé-réalité et de la course à l'audimat, fascination des téléspectateurs.

L'émission proposée par Alexandra Oliva ressemble, aux premiers abords, étrangement à Koh Lanta. Petit à petit, les épreuves vont se corser, les limites s'élargir jusqu'à atteindre le point de non-retour. Les décisions de la production du jeu et les réactions de l'animateur (beaucoup moins sympathique que Denis Brogniard!) montrent leur total détachement et l'insignifiance des candidats pour eux : l'important étant de faire de l'audimat et de tenir en haleine les téléspectateurs à coups de prise de tête entre candidats, de montages hasardeux qui déforment les propos et une légère mise en scène de certaines réactions.

Je mettrai le bémol sur l'élément déclencheur du avant-après : dès le départ, on comprend qu'une épidémie a frappé les États-Unis. Cependant, cet aspect est très peu développé pendant le roman et rapidement expliqué lors du dénouement. Je pense que cela pourra décevoir certains lecteurs, néanmoins, cela ne m'a pas forcément dérangé, le gros de l'intrigue ne reposant pas sur le pourquoi mais bien sur les conséquences de l'épidémie.

La révélation finale de Zoo n'est pas forcément surprenante, les indices étant assez gros à dénicher au fil des pages pour le lecteur, externe à la situation et bien moins stressé et dans l'urgence que la candidate. Peut-être aussi que Zoo a plus de facilité à avancer avec ses œillères...

 

En bref, c'est une bonne lecture pour ma part. L'aspect télé-réalité est subtil mais bel et bien là et traité avec beaucoup de cynisme tandis que l'instinct de survie prend tout son sens dans cette aventure au déroulement de plus en plus étrange. Zoo, l'héroïne, pourra agacer ou paraître naïve mais elle montre avant tout que le cerveau préfère parfois croire au «moins pire».

 

Frise

 

J'ai lu ce roman grâce à NetGalley et aux éditions Kero que je remercie.

Source: Externe

Il me permet également de participer au challenge Pioche dans ma PAL, en duo avec Azilis

Source: Externe

au challenge Big Bang Littéraire pour le thème Thriller/Policier

au challenge Bookineurs en couleurs pour la session Noir

Source: Externe

et au challenge Des gages ta PAL ! #8, pour la catégorie «Mon roman voit rouge»

Source: Externe

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteure

 

Où trouver ce titre ?

 

D'autres avis sur

Source: Externe

 

 

 

 

-----

 

thrillers