Source: Externe

  

Vaïn n'est pas mort. Pourtant, son frère l'a tué. A-t-il ressuscité ? Pourquoi le soleil brûle-t-il sa peau ? Pourquoi seul le sang le rassasie-t-il ?
Alors que son désir de vengeance augmente, Vaïn se convainc que la Nature l'a sauvé de la mort pour éliminer son frère et sa descendance maudite... Une traque terrible et périlleuse commence... Elle durera des siècles.

 

Frise

  

Je découvre l'auteure et sa plume avec ce roman qui semble, dès le départ, beaucoup plus mature et violent que sa saga fantasy.

Effectivement, soyez prévenus avant d'ouvrir ce livre : la violence est omniprésente et quasi constante avec de nombreux meurtres d'animaux et d'humains. Il faut avoir le cœur bien accroché, car Nadia Coste retranscrit les scènes de façon à en imprégner complètement le lecteur.


Si les premiers chapitres sont construits autour de deux frères, Vaïn, le benjamin va vite en devenir le héros via la quête qu'il croit qu'on lui confie personnellement. Ce jeune homme, au grand complexe d'infériorité que la structure hiérarchique de la Préhistoire ne fait qu'alimenter, n'a cependant pas réussi à m'émouvoir... C'est sans doute à cause des nombreuses scènes sanglantes qui ne peuvent que nous faire ressentir du dégoût.

J'ai tout de même été surprise par le travail conséquent autour de la psychologie du personnage qui ne s'avère finalement pas qu'un être sanguinaire, mais qui se retrouve souvent en proie à de nombreux doutes sur sa condition et la mission qu'il poursuit.


Le gros point fort de ce roman est vraiment l'intrigue basée sur de grands mythes historiques et de fictions. Nadia Coste nous livre sa version de la naissance des premiers vampires et loups-garou : je ne suis pas spécialement fan de ces créatures, mais j'avoue que c'est intéressant de découvrir le commencement et surtout de suivre l'évolution de ces premiers êtres surnaturels qui vont apprivoiser cette nouvelle condition et apprendre tout ce que nous savons déjà d'eux. 

Pourquoi Vaïn ne peut-il plus s'exposer à la lumière du jour ? Pourquoi trouve-t-il que la nourriture n'a plus le goût qu'il lui connaît ? Puis, plus tard, peut-il reproduire sa propre mort qui l'a conduit à cette situation sur d'autres humains ? Beaucoup de questions qui se posent à ce jeune homme au fil des siècles et dont seule l'expérimentation lui apportera des réponses.

Lors de ma lecture, j'étais réellement gênée par l'atmosphère sanglante du roman et cela semblait m'empêcher d'apprécier totalement la profondeur du récit. Dix jours après, je ne garde de cet aspect qu'un souvenir plutôt diffus, me concentrant plutôt sur le fond de l'intrigue qui m'a vraiment beaucoup plu. Le dénouement, et plus spécialement le dernier chapitre, sont vraiment les points culminants du talent de Nadia Coste qui réécrit avec brio une scène primordiale de la mythologie romaine.

En bref, un roman fantastique perturbant, à ne pas conseiller à tout le monde ! Les plus jeunes ainsi que les plus sensibles seront choqués par la violence du récit et devront donc s'abstenir de découvrir cette intrigue pourtant riche en détails mythologiques et historiques. Une ré-écriture de la naissance des créatures fantastiques réussie malgré des passages vraiment écoeurants.

 

Source: Externe

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteure

 

Où trouver ce livre ?

 

D'autres avis sur

Source: Externe 

 

 

-----

fantastique