Source: Externe

 

Alice, une jeune star de la chanson, a de mystérieux secrets qu’elle nomme le «Plan A».

Marc, un écrivain de polars, appelle les siens le «Plan B». En panne d’inspiration, il passe son temps à visiter des sites monstrueux qui troublent son équilibre mental.

Quant à Pierre, il réussit à obtenir la direction d’une nouvelle prison composée de trente-huit détenus très spéciaux : des tueurs en série enfermés à vie. Sur son bureau, une chemise grise, nommée le «Plan C».

L’atmosphère est bien trop angoissante pour ce si petit village du Vercors…

L'heure des choix ne serait-elle pas prématurée ? Ils le savent bien, la mise en place de leurs plans va bouleverser le cours de leurs vies et les conséquences seront irréparables.

Et vous, à leur place, qu’auriez-vous fait ?

 

Frise

 

Henriette mettait un point d'honneur à bien expliquer qu'il y a une grande différence entre aimer parler et écouter, et aimer raconter des choses sur les gens.

 

Découvert sur la chaîne de Séverine, cette histoire de plans m'intriguait.

 

J'ai toujours un peu d'appréhension à découvrir un court roman. Celui-ci fait moins de 200 pages et j'ai généralement du mal accrocher à la rapidité du récit. Heureusement, Corinne Martel arrive à développer son intrigue principale assez rapidement tout en sachant garder un peu de suspense.

Néanmoins, je ne classerais pas cette lecture dans le genre du thriller, encore moins du policier. À mon sens, c'est un plutôt un drame sur fond de secrets de famille.

 

Il y a beaucoup de personnages, tous liés entre eux. Je pense qu'il est indispensable de se concentrer dès les premières pages pour arriver à cerner tous les protagonistes, sans quoi le récit passe sous nos yeux sans que l'on comprenne les tenants et aboutissants de l'histoire.

Comme d'habitude, je pense ne pas m'être attaché aux personnages auxquels il fallait, en tout cas, pas aux personnages centraux. En effet, Alice et Marc n'ont pas vraiment trouvé grâce à mes yeux : la célébrité de la jeune fille ne mettant pas le lecteur dans une situation où il peut se reconnaître aisément.

C'est Vincent qui m'a le plus intéressé même s'il reste plutôt en retrait tout au long du récit et qu'il aurait mérité un peu plu d'approfondissement au vu des travers psychologiques qu'il cache plus ou moins bien.

 

L'intrigue en elle-même m'a beaucoup plu. Les différents plans peuvent paraître obscurs au départ mais la lumière se fait petit à petit lorsque les liens entre les personnages se dévoilent. Je ne m'attendais pas du tout à ce genre de sujet en débutant ma lecture mais ce thème ainsi que la mise en forme de l'auteure sont intéressants et originaux.

Malgré tout, lorsque l'on comprend où l'on va, le dénouement devient assez prévisible. Cela ne gâche pas vraiment la lecture mais je n'aurais pas été contre un rebondissement surprenant en fin de roman, histoire de refermer le livre sur un «Waw !» qui annonce les coups de cœur.

 

En bref, c'est une très bonne lecture. Corinne Martel maîtrise le format court sur une histoire de secret de famille mystérieux et captivant. Friande du côté psychologique des personnages, j'aurais été ravie d'avoir un peu plus de profondeur concernant certains caractères mais l'intrigue principale est concluante.

 

Frise

 

Ce roman me permet de participer au challenge Un mot, des titres pour le mot «Et»

Source: Externe

et au challenge Big Bang Littéraire pour le thème One-shot.

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteure

 

Où trouver ce titre ?

 

D'autres avis sur

Source: Externe

 

 

 

-----

drame