coups de vent

 

Cet article me permet de vous parler des livres que j'ai lus mais auxquels je n'ai pas le temps de consacrer une chronique complète et détaillée comme d'habitude. Je vous présenterais donc ces œuvres en quelques mots...

 

 

Block 46 de Johana Gustawsson

Source: Externe

                                  Emily Roy et Alexis Castells, tome 1

 

 

Falkenberg. Suède. Le commissaire Bergström retrouve le cadavre nu et gelé d'une femme aux abords de la plage d'Olofsbo. Londres. Profileuse de renom, la ténébreuse Emily Roy enquête sur une série de meurtres d'enfants dont les corps sauvagement mutilés ont été abandonnés dans les bois d'Hampstead, au nord de la ville. Ils présentent les mêmes mutilations que la victime suédoise : trachée arrachée, yeux énucléés et un mystérieux Y gravé sur le bras. Etrange serial killer, qui change de type de proie et de lieu de chasse... Pourrait-il s'agir d'un tandem de sociopathes ?

En bref, un roman policier qui touche à des thèmes qui m'intéressent particulièrement : la Seconde Guerre Mondiale et les camps de concentration. Le début a un peu de mal à démarrer mais le lecteur s'accroche pour comprendre quel est le lien entre Buchenwald et les meurtres qui surviennent aujourd'hui. L'intrigue tient la route et aborde un côté méconnu des camps mais le duo de personnages que nous propose l'auteure pour cette série ne m'a pas totalement convaincue.

 

Thriller - Editions Milady, Collection Thriller - 442 pages 

 


 

De force de Karine Giebel

Source: Externe

 

Maud Reynier, fille unique d'un chirurgien réputé, est sauvagement attaquée et secourue de justesse par un joggeur. Mais son agresseur n'a qu'une obsession : finir le travail... tandis que le professeur Reynier, défiant la raison, s'obstine à ne pas vouloir prévenir la police. La villa du célèbre médecin, où Maud est enfermée avec ses proches, devient le décor d'un huis clos inquiétant, et les secrets grondent en sourdine.

 

En bref, ce n'est clairement pas le meilleur de Giebel selon moi. Là où on l'attend machiavélique et cruelle, on la retrouve ici presque mielleuse et surtout à la limite de la censure tellement les scènes sanglantes sont rares et édulcorées... Le côté psychologique qu'elle sait développer d'habitude est plutôt faible à cause de personnages caricaturaux et une héroïne immature. Le final n'est pas si surprenant qu'il semble le vouloir : une petite déception pour cette auteure qui nous a habitué à beaucoup mieux dans ses premières œuvres !

 

 

Thriller - Editions Pocket - 576 pages

 


 

The Ones de Daniel Sweren-Becker

Tome 1.

Source: Externe

 

Cody a toujours été fière d’appartenir aux Ones. Son petit ami, James, et elle font partie du 1% de chanceux sélectionnés à la naissance par le gouvernement pour être modifiés génétiquement. Aujourd’hui, les Ones excellent en tout : ils sont beaux, talentueux, intelligents, sportifs... Mais pour certains, c’est une injustice. Et le mouvement Equality profite allégrement de la jalousie et de la peur montante au sein de la société, pour gagner des voix et imposer son parti. Le gouvernement américain montre alors sa face la plus sombre et les Ones deviennent illégaux. Alors que la frontière entre bien et mal se brouille, Cody rejoint un groupe de radicaux qui ont bien l’intention de préparer la révolte. Et James commence à se demander jusqu’où elle pourrait se battre...

 

En bref, une duologie young-adult dystopique qui semblait originale... mais qui se révèle être pleine de clichés malheureusement. J'étais très curieuse de découvrir cet univers où les modifications génétiques sont testées sur les humains mais les problèmes adolescents et le triangle amoureux prennent le dessus sur les aspects sociétal et éthique qui auraient pu être très intéressants, d'autant plus dans un roman destiné aux jeunes.

 

Littérature jeunesse - Editions Hugo Roman, collection New Way  - 336 pages

(Sorti en poche chez Pocket Jeunesse

 


 

Honnis soient-ils ! de Patricia Le Sausse

Tome 2 : Côme

Source: Externe

 

Est-il possible d’aimer un homme quand on hait ce qu’il représente ? Comment peut-on se laisser séduire par un corps quand on connaît la noirceur de l’âme qui l’habite ? Amélia se maudit de ne penser qu’à Côme. Elle ne peut adhérer aux excuses que des générations d’exécuteurs ont trouvées pour justifier leurs actes, et derrière lesquelles Côme se retranche. Elle est prête à tout pour s’échapper avec ses enfants, quitte à se détruire. Mais rien ne va se passer comme elle l’imaginait...

 

En bref, un tome 2 à la hauteur du premier malgré les a-priori que j'avais vis à vis de la romance annoncée... Encore beaucoup de réflexions et de remises en question sur le Bien et le Mal et l'impunité de la Justice. Mention spéciale pour le sujet auquel je ne m'attendais pas du tout dans une intrigue du XVe siècle.

Je suis très agréablement surprise de cette saga, découverte par hasard sur une Masse Critique et plutôt à l'opposé de ce que je lis d'habitude. Je ne peux que vous la conseiller !

 

Romance historique - Éditions Elixyria, collection Elixyr of Memories - 248 pages

 

 

 -----

coup_de_vent_couv