Source: Externe

 

Anna Heymes, la trentaine, est l'épouse d'un des plus hauts fonctionnaires du ministère de l'Intérieur. Depuis plus d'un mois, elle souffre d'hallucinations terrifiantes et de régulières crises d'amnésie, au point de ne plus reconnaître le visage de son propre mari et même de commencer à douter de l'honnêteté de ce dernier.

Pendant ce temps, dans le Xème arrondissement, Paul Nerteaux, un capitaine de police acharné, se voit confier une enquête concernant la mort de trois femmes d'origine turque, qui travaillaient dans des ateliers clandestins et dont les corps ont été retrouvés atrocement mutilés. Pour l'aider à infiltrer la population turque du quartier, Nerteaux n'a pas d'autre solution que de faire appel à Jean-Louis Schiffer, un de ses anciens collègues connu pour sa réputation de flic implacable.

 

Frise

 

Grangé est un auteur que j'apprécie malgré les défauts récurrents que je retrouve dans ces romans.

 

L'alternance des points de vue est un procédé narratif qui marche toujours avec moi. Ici, deux enquêtes différentes vont peu à peu trouver des points communs : chercher les liens amène un suspense qui accroche le lecteur malgré le nombre de pages conséquents. 

La plume de Grangé n'a plus rien à prouver : captivante et descriptive sans trop en faire, il nous embarque dans son histoire dès les premiers chapitres.

 

De nombreux personnages sont introduits assez rapidement. Du côté du Ministère de l'Intérieur, Anna est plutôt intrigante grâce à son amnésie assez particulière dans son fonctionnement : elle oublie les visages de ses proches mais a l'impression de reconnaître des passants... C'est louche et apporte vite quelques questions. Son quotidien est assez monotone et son train de vie aisé mais elle ne se sent pas à l'aise.

De l'autre côté, Paul Nerteaux est un policier assez classique. C'est Jean-Louis, flic borderline exilé, qui est vraiment la figure centrale de l'intrigue. 

 

Malgré le fait que ce roman ait été écrit il y a déjà plus de dix ans (2003 chez Albin Michel), je l'ai trouvé encore d'actualité avec des sujets abordés complexes : manipulation, terrorisme et travail dissimulé, des problèmes sociétaux et politiques dont on entend parler au quotidien. 

J'ai été emporté par l'histoire de Grangé dès le départ et ai enchaîné les chapitres très rapidement. Mais malheureusement, comme je le disais en introduction, l'auteur et moi avons une discordance récurrente concernant ses fins de romans : si je trouve souvent qu'il en fait trop, ici, les cent dernières pages m'ont totalement fait décroché. Le dénouement arrive assez rapidement mais l'écrivain a souhaité approfondir le passé et la personnalité d'un des personnages rendant ses révélations trop didactiques pour moi. Apportées sous forme de flash-backs ou de dialogues, cela m'a semblé long et finalement sans grand intérêt une fois l'intrigue résolue.

Néanmoins, cet aspect négatif en fin de roman n'entache pas le talent de l'auteur à écrire des thrillers efficaces et qui plairont au plus grand nombre. Je me rends compte que c'est vraiment qui bloque sur les dénouements et cela, de plus en plus souvent : je pense en reparler lors de mon bilan de l'année fin décembre car mes avis et mes appréciations en patissent légérement.

 

En bref, je n'ai pas forcément fait le rapprochement pendant ma lecture mais en écrivant cet avis, je trouve que L'empire des loups utilise un peu le même schéma que Les rivières pourpres que j'avais adoré. Deux intrigues qui n'ont a-priori rien en commun, des personnages atypiques et du suspense en continu. Néanmoins, les fins de Grangé me posent toujours un souci.

 

Frise

 

J'ai lu ce roman à l'occasion du Weekly Book Color Challenge d'Octobre 2017, couleur Orange.

Source: Externe

Ce roman me permet également de participer au challenge Big Bang Littéraire #2, One-shot et thème éphémère "Plus de 500 pages"

au challenge Lire sous la contrainte : "Apostrophe"

Source: Externe

au challenge ABC 2017, lettre G

Source: Externe

et au challenge Des gages ta PAL ! #9 pour les catégories "Auteur français" et "Edition Livre de Poche".

Source: Externe

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur

 

Du même auteur, sur le blog :

Miserere

La forêt des Mânes

Les rivières pourpres

La ligne noire

 

Où trouver ce titre ?

 

D'autres avis sur

Source: Externe

 

 

 

 

-----

thrillers