Alexandre Vauvert, tome 1.

 

Source: Externe

 

Lorsque sa collègue Aurore l'appelle en pleine nuit pour couvrir avec elle un meurtre atroce, David, photographe de presse, se rend sur les lieux du drame. Un fossoyeur pris d'une folie hallucinatoire vient de massacrer sa femme et ses enfants avec un fusil à pompe, avant de se donner la mort. Le lendemain, un adolescent, se croyant poursuivi par des ombres, menace de son arme les patients d'un hôpital et tue Kristel, la compagne de David

 

Frise

 

Encore une fois, je félicite Sire Cédric pour son talent d'écrivain : il arrive à happer son lecteur dès les premières pages et à nous faire avaler plus de 500 pages sans que l'on s'en rende compte ! 

Les chapitres sont courts et entraînants, les points de vue permettent d'amener du rythme, tout est réuni pour passer un bon moment de lecture.


J'ai découvert Alexandre Vauvert lors de ma lecture de De fièvre et de sang, le premier tome d'une autre série de l'auteur. Sa personnalité m'avait beaucoup plu malgré ses traits de caractère plutôt convenus pour un flic de thriller... Certains petits trucs marchent toujours avec moi ! 

Je suis du coup assez déçue de ne pas l'avoir retrouvé autant que je le voulais dans ce roman qui est censé lui être dédié puisqu'il est le premier tome de sa propre série... Je l'ai trouvé très absent, David et Aurore prenant beaucoup plus de place que lui dans cette intrigue. Et je pense que si je l'avais découvert à travers ce roman, je n'aurai pas forcément eu le même attachement envers lui.

Néanmoins, le personnage de David, qui devient donc le héros malgré lui de ce roman, est plutôt bien travaillé notamment par rapport à sa remise en question concernant son métier de journaliste. Aurore m'a semblé plus hautaine, très sûre d'elle et de ses choix, peu attachante finalement.


Le thriller fantastique est un genre très difficile selon moi, car je trouve que beaucoup d'auteurs en font trop, quitte à rendre leurs romans complètement loufoques et du coup, peu anxiogènes. Sire Cédric m'avait fait flipper lors de ma lecture de De fièvre et de sang et je m'attendais à autant lors de cette lecture. Malgré quelques scènes en début de roman qui font frissonner, je n'ai pas autant adhéré à l'intrigue cette fois-ci, la faute sûrement au thème des esprits qui n'a pas réussi à m'emporter... 

Ces ombres, qui suivent les personnages ayant croisé le regard de l'enfant des cimetières, étaient prometteuses, mais j'ai parfois eu du mal à entrer dans les scènes d'action qui ne me paraissaient pas aussi convaincantes que je l'avais souhaité.

Cependant, la légende de l'enfant des cimetières est bien exploitée et bien expliquée à ceux qui ne la connaissent pas forcément. L'intrigue créée autour est également bien menée jusqu'au dénouement plutôt surprenant, mais donnant toujours la part belle à David et non au personnage supposé principal.

 

En bref, Sire Cédric a mis la barre haute dès le départ et forcément, parfois, cela lui nuit... C'est le cas pour cette lecture qui ne m'a pas autant transporté qu'ont pu le faire d'autres titres de l'auteur. Je suis frustrée d'avoir retrouvé Alexandre Vauvert aussi effacé tandis que le thème du roman ne m'a pas forcément fait frissonner. Heureusement, la plume de l'auteur nous fait oublier ces petits défauts pendant la lecture et nous transporte sur 500 pages sans avoir le temps de s'en rendre compte.

 

Source: Externe

 

Pour aller plus loin : La bibliographie de l'auteur - Les autres tomes de la série (2 publiés à ce jour)

 

Du même auteur, sur le blog : 

Eva Svarta : De fièvre et de sang, Le premier sang

Du feu de l'enfer

 

Où trouver ce titre ?

 

D'autres avis sur 

Source: Externe

 

 

-----

thrillers

fantastique